Projet BIODEC

Résultats obtenus

 

La préparation des pleurotes (microorganismes modèles permettant un suivi de l’activité enzymatique par l’activité laccase) par broyage Ultraturrax, puis lyophilisation permet d’obtenir un microorganisme beaucoup plus facile à intégrer dans les différents revêtements et surtout en quantité plus importantes. Une simple incorporation et agitation dans les solutions de latex ou sol-gel permet une bonne dispersion. Il a ainsi été possible d’appliquer des revêtements latex à plus de 20 % de microorganisme et de mesurer une activité laccase. Le travail sur les sol-gel est plus sensible car l’équilibre entre un taux de matière sèche plus important (pour déposer une quantité plus importante) et une formulation qui gélifie est ténue du fait des passages d’évaporation de solvant et de tamponnage. L’ajout de plus de 15% de pleurote par rapport à la solution (45 % par rapport au sol-gel sec) a montré une viscosité trop importante. Si la solution est plus diluée, l’application au dip-coater est possible, mais il est apparu que le taux de pleurote important de pleurote amène à un craquèlement important de la surface.

 

 

Le système de mesure des VOC est en cour de validation. Le dessin du caisson est bien adapté pour l’utilisation des différentes sondes (TVOC, VOCs spécifiques et formaldéhydes), l’intégration de la lampe UV de dégermination permet la décontamination et la comparaison avec des systèmes photocatalytiques. Les premiers tests sont en cours et la notice d’utilisation permettra aux partenaires d’effectuer les tests sur site, le système étant transportable.