Projet

DLCPLUS

Les traitements de surface comme la PECVD (Plasma Enhanced Chemical Vapor Deposition) permettent de conférer de nouvelles propriétés aux pièces traitées telles que des propriétés antibactériennes, esthétiques, optiques, mécaniques ou de résistance à l'usure. Ces dernières propriétés peuvent par exemple être obtenues grâce à des dépôts carbonés DLC (Diamond-like Carbon) qui combinent un faible coefficient de friction et une grande dureté. Cependant, des pièces de géométries complexes avec des arrangements spécifiques restent un défi à traiter en termes d'homogénéité, de reproductibilité sur un grand nombre de pièces et de stabilité globale du procédé.

Afin d'améliorer la productivité et la qualité des procédés de dépôts, DLCplus a pour but d'investiguer et de classifier les mécanismes pertinents qui déterminent la reproductibilité et la qualité des pièces traitées. Pour atteindre cet objectif, le transport des espèces dans le procédé plasma ainsi que la croissance du film, au niveau atomique, seront étudiés, en fonction des flux et énergies apportées, de manière expérimentale et au moyen de simulations. Le cas des dépôts DLC servira d'exemple. Les résultats de DLCplus permettront de concevoir de nouveaux designs d'équipements et recettes de traitements, en améliorant significativement l'homogénéité des films ainsi que la qualité et la stabilité du procédé.

 

Objectifs et missions de Materia Nova

Au sein du consortium, Materia Nova effectue la réalisation de dépôts et l’analyse des dépôts proposés par les autres partenaires.