Projet

HYLIFE

Matériaux à longue durée de vie pour piles à combustible PEM hydrogène-air.

Le but du projet HYLIFE est de développer les matériaux et procédés issus d’INNOPEM dans une optique d’augmentation de leur durée de vie  et de diminuer le coût des piles à combustibles PEM (Proton Exchange Membrane) en développant des catalyseurs supportés sur carbones nanostructurés à bas chargement en platine, des membranes polymères sulfonées et fluorées par procédé plasma atmosphérique, des plaques bipolaires en acier inoxydable revêtu de polymère.

Au terme du projet, le délivrable visé est une pile PEM monocellule comprenant :

Deux couches catalytiques (anodique et cathodique) innovantes, présentant une teneur en platine la plus réduite possible, préparées à partir de catalyseurs supportés sur carbone nanostructurés et d’un ionomère compatible avec la membrane choisie.

Une membrane conductrice de protons préparée par procédé plasma.

Deux plaques bipolaires en acier protégées d’un revêtement polymère conducteur.

Cette monocellule devra présenter une vitesse de dégradation significativement moindre que celle assemblée à partir de matériaux commerciaux, suivant un programme de vieillissement représentatif du fonctionnement d’une pile PEM.

L’ensemble constitue bien un seul et unique délivrable car les différents matériaux doivent fonctionner de manière conjointe et être optimisés en fonction les uns des autres.

 

Objectifs et missions de Materia Nova

Au sein du consortium, Materia Nova a effectué la mise au point d’alternatives aux plaques bipolaires en acier inoxydable revêtues de polymère. Celles-ci ont permis d’atteindre les spécificités reprises dans le cahier des charges, à savoir une conductivité élevée, une bonne protection contre la corrosion en milieu acide. Cette alternative consiste en de l’acier inox revêtu d’un fin dépôt d’or obtenu par électrodéposition.

Découvrir le projet