Projet

SELFREPCOAT

L'objectif principal du projet était de développer un revêtement de protection active de métaux (aluminium et acier) contre la corrosion par la synthèse de trois types d'agents, à savoir des nano réservoirs à inhibiteurs, des nanocapsules à inhibiteurs et des microcapsules pour la réparation du polymère, leur incorporation au sein de ses revêtements et la compréhension de leurs mécanismes opératoires et synergiques.

L’approche est complémentaire à celle abordée dans Clearzinc. Des réservoirs de type halloysite ont été développés par Materia Nova. De même, la combinaison de réservoirs a été considérée pour permettre de coupler les effets de différents inhibiteurs. Ces réservoirs ont été incorporés dans différentes matrices organiques (époxy et polyuréthane) et ont donné des résultats très prometteurs en termes d’amélioration de propriétés barrières, adhérence humide et potentiel d’auto-cicatrisation.

Ce projet a permis d’accroître l’expertise du centre dans la mise au point de nouveaux pigments nanométriques. Materia Nova a ainsi été invité à participer à un projet européen H2020 pour valoriser cette expertise.

 

Objectifs et missions de Materia Nova

Au sein du consortium, Materia Nova effectuera le développement de nano réservoirs basés sur l'incorporation d'inhibiteurs de corrosion au sein de nanoargile qui libéreront les inhibiteurs par échange ionique lors de l'endommagement du film de peinture.